Décès et funérailles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yves Rancourt   
Samedi, 21 Février 2009 17:59

 

Décès et funérailles

Le Père Émilien Tardif est décédé le mardi matin le 8 juin 1999 dans une maison de retraites spirituelles de San Antonio de Arredondo, Province de Cordoba en Argentine.

Dans l’avant-midi du dimanche 6 juin, avant de prendre l’avion pour l’Argentine, le père Émilien a célébré ses 71 ans lors d’une Eucharistie en la Maison de L’Annonciation à Saint-Domingue. Autant à la messe de 10h00 ainsi qu’à la célébration qui suivi, il fut accompagné par plusieurs de ses confrères de la congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur ainsi que des amis.

Il parti pour l’Argentine à 14h00 le dimanche 6 juin et fit escale à Miami. Durant la soirée du même jour il rencontre des membres de la communauté des Serviteurs du Christ et finalement pris l’avion pour Buenos Aires le lendemain matin, lundi 7 juin. En fin d’après-midi, il commença une retraite pour 250 prêtres. Il donna un enseignement d’une heure qui s’intitulait : " Le prêtre, homme du Mystère ". Vers 19h00, il concélébra l’Eucharistie.

Le jour suivant, vers 7h00 du matin, ne se présentant pas pour les Laudes et le petit-déjeuner, on demanda au diacre Evaristo Guzmán, l’organisateur de la retraite, de se rendre à la chambre du Père Émilien. Ils le trouvèrent décédé, tout habillé, à moitié reposant sur le lit... près à descendre pour commencer la journée. Ils ont eu l’impression qu’il venait de mourir.

La nouvelle se répandit aussitôt dans le monde entier. Durant la journée, les prêtres se sont succédés pour prier auprès du corps du Père Émilien Tardif qui était exposé en la chapelle de la maison. Le plus vite qu’ils ont pu, les responsables commencèrent les démarches pour le transfert de son corps en République Dominicaine à la maison mère de la Congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur à Santiago. Les démarches ne furent pas faciles mais finalement, grâce à l’aide de plusieurs amis, le corps du Père Émilien put partir de Cordoba le matin du 10 juin en transitant par Buenos Aires et Miami pour arriver à l’aéroport de Santo Domingo le vendredi 11 juin à 13h30. Le gouvernement dominicain décréta une journée de deuil national.

 

De l’aéroport on conduisit le corps du Père Tardif à la Maison de Notre-Dame du Sacré-Cœur à Los Padros . Il y eut la célébration d’une première Eucharistie présidée par le Père provincial Darío Taveras et des centaines de personnes commencèrent à défiler auprès du cercueil. Ensuite, le père Émilien fut exposé jusqu’à 23h00. Une autre messe fut célébrée, présidé par Mgr Cedano, évêque auxiliaire de Saint-Domingue. Des centaines de personnes défilèrent auprès du cercueil, dans une ambiance discrète mais solennelle.

Le samedi 12 juin à 9h00 eut lieu une Eucharistie présidée par le Cardinal López Rodrígez. et concélébrée avec 55 prêtres. La messe eut lieu au complexe sportif du Collège de Loyola avec la participation de milliers de fidèles. Durant toute la journée jusque vers 22h00, les fidèles défilèrent devant le cercueil qui fut ramené au salon funéraire.

Le dimanche 13 juin à 6h00 du matin, le cercueil parti pour la ville de Santiago de los Caballeros à 160 km de distance de la capitale. Ils arrivèrent à la paroisse de Nuestra Señora de la Altagracia dirigée par les Missionnaires du Sacré-Cœur. Il y eut des milliers d’assistants à la messe qui fut célébrée par les Missionnaires. De 10h30 à 15h00, les fidèles défilèrent devant le cercueil. Il y eut des funérailles présidées par l’Archevêque de Santiago, Mgr Flores, ainsi que quatre évêques de l’intérieur du pays. Ils concélèbrent avec 70 prêtres et plus de 15 000 personnes assistèrent à la cérémonie.

Les médias de communication ont annoncé chaque jour le décès du Père Émilien Tardif et la télévision dominicaine a transmis au monde entier, via satellites, les offices religieux. Lors de ces offices, chaque personne recevait un feuillet qui était comme la page ultime du livre Jésus est Vivant et une photo du Père.

Durant la semaine qui commença le lundi 14 juin, plusieurs paroisses continuèrent de célébrer des Eucharisties en mémoire du Père Tardif, particulièrement à la paroisse de Los Padros et à la Maison de l’Annonciation de Saint-Domingue. La dernière messe de la neuvaine fut célébrer le dimanche 20 juin à 10h00 au Stade Loyola et à l’Église de la Altagracia près de Santiago.

Des centaines de messages de condoléances furent reçues de par le monde entier. Durant les semaines qui suivirent, des vidéo cassettes furent publiées montrant avec détails les funérailles du Père. La mort du Père Émilien Tardif a rappelé à toute la communauté chrétienne que celui-ci fut comme le passage de Notre Seigneur parmi nous.

Traduction de l'article:"Muerte y funeral del P. Emiliano Tardif, m.s.c.. de la revue Amigo del Hogar Julio-Augusto No. 617 p. 34-36.

Mise à jour le Vendredi, 21 Novembre 2014 07:10