Père Émilien Tardif
Padre Emiliano Tardif

Viajero de Dios

Messe en son honneur

 

Messe en l'honneur d'un grand homme religieux à l'église l'Assomption

15 Juin 2009 à 22h31 , Beauce.com

 

 

 

Environ 300 personnes s’étaient réunies à l’église l’Assomption, lundi, afin de rendre hommage au Père Émilien Tardif, décédé il y a de cela dix ans. Lors d’une messe spéciale « Jésus est vivant », un hommage spécial a été rendu à cet homme qui a œuvré comme missionnaire dévoué en République dominicaine.
Maria Sangiovanni, femme de foi ayant œuvré avec le Père Émilien Tardif, et ayant cofondé la communauté des Serviteurs du Christ Vivant, avait quitté la République dominicaine pour venir témoigner de la foi de cet homme exemplaire qui a travaillé avec acharnement pour répandre la bonne nouvelle et le bien pour tous. « Je suis ici pour souligner la vie d’Émilien Tardif, et pour célébrer Dieu, qui a crée une personne aussi extraordinaire » a-t-elle affirmé, s’exprimant en espagnol.


Lors de plusieurs témoignages et anecdotes, elle a souligné ce grand missionnaire qui a prêché dans plus de 70 pays, visitant tous les continents. « À ses côtés, j’ai vu des aveugles voir et des malades guérir. » Maria Sangiovanni a ainsi raconté à l’assistance réunie dans l’église L'Assomption les miracles qu’elle avait vus, accomplis par le père Émilien Tardif.  Racontant notamment la guérison de paralytiques ou handicapés physiques dans un stade au Mexique, et la guérison de 14 jeunes enfants en phase terminale en Californie, où le père Émilien Tardif avait annoncé leur rétablissement prochain. « Et quand on lui demandait comment s’était possible, il répondait : L’explication, on l’a. Jésus est vivant au milieu de nous. C’est la seule explication possible » a ajouté Maria Sangiovanni, avant que la chorale enchaîne avec des chants religieux.
Un homme de foi impliqué.

Le Père Émilien Tardif voulait ainsi répandre le message que Jésus était bien vivant et ressuscité parmi les hommes. Véritable modèle pour plusieurs, le père Émilien Tardif a su enseigner la force d’une communauté en République dominicaine.

 

Originaire de St-Zacharie, le Père Émilien Tardif s’amourache très tôt de la vocation. Dès 1956, il part en République dominicaine et devient l’administrateur provincial des Missionnaires du Sacré-Cœur en 1971. Il sera missionnaire en République dominicaine pendant plus de 40 ans et il se dévoue rapidement là-bas, et participe à la construction d’école d’évangélisation, d’un séminaire, de chapelles et des centres de promotion humaine.
Quelques Beaucerons présents à son 10e anniversaire de décès avaient d’ailleurs connu personnellement le Père Émilien Tardif, ayant été à la petite école avec lui. Pour eux, et pour plusieurs autres aussi, c’était un grand homme pour qui ils ont beaucoup d’admiration et de confiance.

 

Maria Sangiovanni parlait avec passion du père Émilien Tardif.

Programmation: Patrick Allaire, ptre
Cartes de souhaits