Père Émilien Tardif
Padre Emiliano Tardif

Viajero de Dios

Fondation de la Communauté des Serviteurs de Christ Vivant

fondateurs

 

 

 

 

 

 

Le 14 Juin 1973, le Père Tardif, malade de la tuberculose pulmonaire et a été transféré à Québec, Canada, avec sa famille. Laval entrée à l'hôpital, où les médecins lui ont dit peut-être un an de traitement serait en mesure de rentrer chez eux. Pendant le mois de Juillet, ils priaient pour lui pour cinq laïcs Renouveau Charismatique. Et le Seigneur a guéri complètement sans aucun traitement. Il rentra chez lui plein de joie et de reconnaissance. Il a commencé à témoigner dans des groupes de prière de renouvellement au Québec. Il a reçu le baptême dans l'Esprit Saint, le 24 Septembre de la même année, la fête de Notre Dame de la Miséricorde. Lancement de son aventure dans le Renouveau charismatique.

Il est retourné à Saint-Domingue, en Juillet 1974 et a été envoyé par son supérieur à la paroisse de Notre-Dame d'Altagracia, à Nagua. Et là, elle a commencé à travailler sur la ligne du Renouveau charismatique. Commencé des groupes de prière, et des mois plus tard, il a commencé retraites paroissiales charismatiques et peu à peu, dans les paroisses voisines, en réponse à des invitations de nombreux pasteurs.

Certains laïcs de la paroisse ont aidé dans la prédication de tels retraits, d'abord avec leurs témoignages, et puis, avec les enseignements qui étaient prêts à coopérer à l'œuvre d'évangélisation.

Dans les mois suivants, un groupe de douze personnes qui ont contribué à prêcher des retraites, la formation des équipes de trois ou quatre personnes avec le Père Tardif a été organisé. Dans ces douze personnes impliquées dans la prédication lui disant amis de Jésus. Avec douze ans, chaque lundi soir, le Père Tardif se sont rassemblés devant le Saint-Sacrement dans l'église paroissiale, en demandant au Cœur de Jésus, bénir votre ministère et vous remplissez avec son Saint-Esprit. Et avec l'heure de la prière, leur a donné une formation de préparation à sa mission de prêcher la Parole de Dieu. Cela peut être considéré comme la première graine du projet de former une communauté charismatique dédiée à l'évangélisation.

En 1977, le Père Tardif a été invité à participer à la CECAL V à Caracas, Venezuela. Avec Mme Mary Armenteros et Evaristo Guzman a été invité à apporter le ministère de guérison au Congrès.C'était la première fois que le Seigneur les a réunis en équipe et comment ont été bénis par Lui dans ce ministère.

Quelques mois plus tard, en Août 1977 ont été invités à prêcher trois Latinos dans la œcuménique charismatique Congrès Kansas City. Pour cette équipe, ce fut le début de son ministère d'évangélisation. Dans cette conférence, le Seigneur avait ouvert la porte et a commencé à recevoir des invitations de plusieurs pays d'Amérique latine.

Ensuite, ils ont été rejoints par la femme de Evaristo Guzman, Yolanda. Et retraits multipliés au cours des mois suivants. C'est grâce à ce travail d'évangélisation qui est né au cœur de la volonté de l'équipe de fonder une communauté charismatique de poursuivre cet apostolat difficile. Être prêchant à une retraite en Equateur, après la visite de la belle église des Jésuites à Quito, a été reçu dans la prophétie, le nom de la communauté qui rêvait d'avoir. "Serviteurs de Christ Vivant" est appelé.

Après beaucoup de prières, beaucoup de dialogue, et après avoir vu que dans d'autres pays que le Seigneur est né communautés charismatiques, ils ont décidé de se réunir à une retraite de trois jours à Samana, en priant sur le projet de la fondation de la communauté de l'évangélisation et de planifier peu peu, que le Seigneur leur a donné dans le cœur. Cette retraite, sans doute, était le début de la Christ vivant Servites communautaire.

Il y avait huit personnes qui ont participé à la retraite: Maria Armenteros, Evaristo Guzman, Yolanda Guzman, John Fleury, Fleury Nidia, Ana Maria (Pura) Deogracia, Emenegilda Almánzar et Père Emiliano Tardif.

Dans cette retraite, le Père Tardif a reçu la prophétie suivante: "BEAUCOUP D'AMOUR qui est capable de faire de grandes sacrifices pour le bien-aimé».

Cette venue en réponse à l'anxiété Eve, sous le grand engagement que suppose, en plus du travail acharné et déjà de nombreuses retraites avec les différentes parties de la République dominicaine et d'autres pays. Ce mot encourageant de Dieu, a été placé au début des statuts des fonctionnaires naissantes Community Living Christ, qui est né le 28 Novembre 1982, en commençant par huit personnes, et est maintenant présent avec un nombre considérable de membres, en République dominicaine, Italie, Etats-Unis, la Colombie, l'Espagne et Cuba, après avoir été adopté comme association de fidèles par Son Eminence le Cardinal Nicolas de Jesus Lopez Rodriguez, Archevêque de Santo Domingo.

Les fonctionnaires de la Christ Community Living, avec plus de dix-huit maisons dans les six pays mentionnés, cette fille se sent "bon papa" Emiliano était le père. La part tous les jours avec lui ceux qui ont eu le privilège de l'avoir autour, en mesure de découvrir la nature et le visage miséricordieux de Dieu.

Sans doute l'amour de Dieu et du prochain, est le fruit mûr de leur relation quotidienne à travers la prière, qui était pour lui un véritable échange d'amour.

Et l'assis aux pieds de Amado à contempler, à écouter, à apprendre de Lui, va progressivement s'étendre aux sentiments de son Cœur divin et ne peut plus être la même. Dans ce merveilleux échange, l'âme donne à Dieu la pauvreté de son humanité et reçoit en retour la richesse du cœur de Dieu, ses entrailles mêmes de l'amour, son Saint-Esprit.

Père Tardif a répété que celui qui a pris le temps de passer devant le Saint Sacrement, pourrait être la même personne. La présence réelle de Jésus, ressuscité et vivant dans la Sainte Hostie, transforme peu à peu tout le monde assis à ses pieds.

"Si vous laissez jamais l'adoration, la communauté commence à s'effriter», une expression qui a été du Père Tardif un héritage, a été parmi les membres de la Communauté.

Le père de Emiliano avait une grande dévotion au Saint-Sacrement. Passait  de longues périodes dans la Chapelle de l'Adoration à la Maison de l'Annonciation ou les différentes maisons de la Communauté.

Sa foi dans la présence réelle de Jésus dans l'Eucharistie portait habituellement à la prière pour les malades après la communion ou devant le Saint-Sacrement. Il y avait beaucoup de témoins que les fruits de la réponse du Seigneur à la prière étaient évidentes.

extrait livre de texte, "un homme de Dieu" (par Mary A. Sangiovanni).

 

Programmation: Patrick Allaire, ptre
Cartes de souhaits