Père Émilien Tardif
Padre Emiliano Tardif

Viajero de Dios

Marie dans la vie du père Émilien

« Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était. Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples. Or, il n’y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin » Jésus lui dit : « Que me veux-tu femme? Mon heure n’est pas encore arrivée ». Sa mère dit aux servants : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Jean 2, 1,6a

 

 

 

Le Père Émilien a fait ses vœux de religieux dans la communauté des missionnaires du Sacré-Cœur, vouant un culte spécial au Sacré-Cœur de Jésus et au Sacré-Cœur de Marie. Aussi les différents évènements de sa vie vocationnelle , sont aussi marqués par des dates de fêtes importantes pour la communauté des missionnaires du Sacré-Coeur et pour lui. Il commence son noviciat le 8 septembre 1948, fête de la Nativité de la Vierge Marie, et fait aussi sa profession perpétuelle le 8 septembre 1952. Il est ordonné le 24 juin 1955, à Rapide-Danseur en la paroisse de St-Bruno, fête de St-Jean Baptiste, fête des canadiens français, dont plusieurs prêtres du Québec étaient aussi ordonnés.

 

 

Le 8 décembre de la même année, il écrit une lettre demandant d’être missionnaire en République Dominicaine : « Dans l’histoire des origines de notre congrégation, il est dit que la fête de l’Immaculée est un jour favorable pour obtenir une grande faveur de Dieu. Il me semble que c’est une occasion favorable de demander à vous qui est le représentant de Dieu, ceci : « Je serais heureux d’aller exercer mon apostolat comme missionnaire à Saint-Dominique. La raison de mon choix est la grande pauvreté des gens de là, privés des sacrements et aussi parce que là, je pourrais faire mieux fructifier le peu de talents que Dieu m’a donné. Je confie cette demande à Notre-Dame du Sacré-Cœur ».

 

 

Arrivé en septembre 1956, il a eu son premier contact avec la faveur dominicaine en la fête de Notre-Dame de Mercedes (de Mérici en français), le 24 septembre, aussi patronne du pays comme Notre-Dame de l’Altagracia. Par la suite, il sera responsable quelques années, à partir de 1965, de la Croisée du Rosaire dans le pays. Il organisera à Santiago, une grande manifestation de la Croisée du Rosaire au monument des héros, le 21 mars 1965. Nous remarquons les diverses communautés des Serviteurs du Christ Vivant ou leurs écoles d’évangélisation, dont nous retrouvons beaucoup de vocables de la Vierge Marie. Nous avons l’école d’évangélisation de Santiago, nommée l’école Notre-Dame du Sacré-Cœur à Santo Domingo; nous avons la casa de l’Ascunciacion à Pimintel; la casa de L’Immanulée Conception à Nagua; la casa del Visitacion à Higüe; la casa del Altagracia et d’autres à travers le monde : en Espagne, la casa Magnificat; en Italie, la casa del Visitacion; en Cécile, la casa de l’Anunciacion; au Panama, la casa Mère de la Miséricorde; en Argentine la casa Immaculée Conception; aux Etats-Unis à Orlando, la casa de l’Annonciation; à New York, la casa de l’Annonciation; à San Diego, la casa de l’Annonciation et à Miami, la casa de l’Annonciation.

 

 

Je vous fais remarqué aussi que le livre « Jésus a fait de moi, un témoin » a été édité le 24 juin 1984, fête de son ordination et son second livre a été édité en la fête de l’Annonciation, le 25 mars 1989. Et que dire de ses participations annuelles à la neuvaine de la fête de Notre-Dame de l’Altagracia, patronne du pays, surtout à Santiago où sont les missionnaires du Sacré-Cœur. Cette fête est célébrée le 21 janvier. Le Père Émilien est considéré prophète de la Vierge Marie le 16 mai 1981, à une rencontre des leaders du Renouveau à Rome. Le Père Tomislav Vlasic, un franciscain, représentant du renouveau pour la Yougoslavie, avait demandé un ministère de prières pour l’Église du pays, où il y avait un gouvernement communiste. Parmi le petit groupe qui imposait les mains lors de la prière sur le Père Tomislav, il y avait le Père Émilien. Ce dernier donna cette prophétie à l’occasion de cette prière : « Ne te préoccupes pas, dans peu de temps je vous enverrai ma Mère ». Et le mois suivant, le 24 juin 1981, commençait les apparitions de la Vierge à Medugorje. Le franciscain qui avait demandé un ministère de prières pour l’Église de la Yougoslavie, le Père Tomislav a succédé au Père Jozo Zovko, comme directeur spirituel des voyants de Medugorje.

 

Alors deux ans plus tard, le Père Émilien alla à Medugorje avec le diacre Philippe Madre de la communauté des Béatitudes et Pierre Rancourt, un prêtre diocésain québécois. Le Père Tomislav les avaient invités à concélébrer à la messe du soir et à faire un ministère après la communion. Il y avait 3,000 personnes qui participaient à la messe, ils ont fait des prières pour les malades et il y a eu beaucoup de guérisons; et ces personnes ont donné leurs témoignages. Le jour suivant, les personnes présentes pour la messe du soir avaient doublées. Cependant, la nouvelle est arrivée aux autorités communistes. Il en résultat que tous les trois se sont retrouvés en prison, accusés d’avoir perturbé la paix; ils furent expulsés de la Yougoslavie.

Our Lady Of Medjugorje

Messages From 1983

August 23, 1983

Concerning Canadian priest, Father Emilien Tardif: "Have him announce my messages to the whole world. Let Jesus, only Jesus, be at the center of his efforts."

August 25, 1983

Concerning the arrest and expulsion of Father Tardif, Father Raucourt, and Dr. Phillippe Madre by the Yugoslavian authorities: "Do not worry for them. Everything is in God's plan."

 

 

Par la suite, le Père Émilien racontait son expérience après cette visite à Medugorje et parlait avec abondance des apparitions et des messages de Notre-Dame de la Paix. Allant faire une retraite à Medugorje, laquelle n’a jamais eu lieu, les trois : Père Émilien, Philippe Madre et l’Abbé Pierre Rancourt sont devenus messagers de la Vierge.

Dans son libre « Jésus à fait de moi, un témoin » à la page 98, nous retrouvons au point 5, Intercession de Marie « Nous reparlerons d’elle aussi, mais elle a sa place parmi les éléments fondamentaux de la prière de guérison. Elle est la personne qui a le plus fort charisme de guérison, car elle porte Jésus, notre salut et elle est au pied de la croix où l’Agneau de Dieu fut blessé par nos révoltes. L’intercession de la prière de Marie est constatée par tous dans les sanctuaires mariaux. »

Je vous salue Marie, comblée de grâces…

Yves Rancourt, ptre.

21 janvier 2008

Programmation: Patrick Allaire, ptre
Cartes de souhaits